.: Zelazny :.
 La saga des princes d'Ambre
Voici un petit résumé de la saga d’Ambre. Trop peu pour dévoiler toute la complexité de l’oeuvre mais suffisaient pour vous donner envie de la lire (relire) !

les 9 princes d'Ambre

les fusils d'avalon

le signe de la licorne

la main d'obéron

les cours du chaos

les atouts de la vengeance

le sang d'ambre

le signe du chaos

chevalier des ombres

prince du chaos

Résumé des ouvrages

1) Les 9 Princes d’Ambre
Premier volume de la série des Princes d’Ambre, où Zelazny a su éclairer l’étrange modernité des contes de fées. Un amnésique se sauve d’un asile psychiatrique après avoir appris le nom de la personne qui l’a fait interner : sa propre soeur. Celle-ci lui révèle qu’il s’appelle Corwin et qu’il est un des neufs frères qui se disputent le royaume d’Ambre, le seul monde réel, les autres n’étant que ses reflets.

2) Les Fusils d’Avalon
Enrichi de nouveaux personnages et de nouveaux concepts, l’univers d’Ambre se déploie ici en un somptueux éventail. Il est détenteur d’un fabuleux secret, un merveilleux stratège qui lui permet de passer à volontéd’ombre en ombre... Mais il va se heurter à un traître plus fort que son ombre : un être qui a le pouvoir de se déplacer dans toutes les dimensions.

3) Le Signe de la Licorne
L’imagination flamboyante de Zelazny au service du merveilleux pour ce troisième volume de la série des Princes d’Ambre. Corwin, le prince d’Ambre destiné au trône découvre son frère Caine assassiné. Ce sont des créatures d’Ombre qui l’ont tué, mais qui leur a armé la main ? La recherche du meurtrier conduit Corwin à travers bien des embûches, au seuil d’une révélation mille fois plus importante : la véritable nature de l’étrange royaume d’Ambre de ses mystères et de ses contradictions.

4) La Main d’Obéron
Un danger menace le royaume d’Ambre. Une lèpre noire envahit la Marelle, ce labyrinthe magique qui permet aux membres de la famille royale de passer d’un monde à l’autre et de manipuler le temps. Est-ce le fait d’un des princes qui, par amour du pouvoir, irait jusqu’à mettre en péril l’existence même du royaume ? Faut-il y voir l’intervention des puissances maléfiques qui hantent les Cours du Chaos ? Ou bien la main d’Obéron, le roi disparut dont les Princes d’Ambre redoutent jusqu’au souvenir ?

5) Les Cours du Chaos
Le roi Obéron s’est éclipsé pour la deuxième fois, laissant sa succession ouverte. Mais ce n’est plus pour manipuler en secret les ambitions de ses enfants qui tous convoitent le trône. C’est pour tenter de sauver le royaume, qu’assaillent déjà les forces du Chaos. Ambre la magique, Ambre et sa Marelle prodigieuse, Ambre dont notre Terre n’est qu’un reflet, risque de disparaître. Pour la sauver, il faut s’en dévoiler les ultimes mystères... Et la licorne blanche viendra sceller provisoirement le destin des neufs princes d’Ambre.

6) Les Atouts de la Vengeance
Des neufs Princes d’Ambre, c’est à présent Random qui gouverne le monde dont tous les autres, notre Terre y comprise ne sont que des ombres. Corwin, lui, a disparu, on le croit mort ou privé de raison. Son fils, Merlin, mène depuis huit ans à San Francisco une existence qui serait paisible si un mystérieux personnage ne tentait de l’assassiner une fois l’an, à date fixe. Est-ce à cause de la Roue spectrale, l’ordinateur aux facultés très spéciales sur lequel il travail ? Les Atouts, la Marelle, à laquelle est venu s’ajouter un autre labyrinthe initiatique, le Logrus, voilà recréé l’univers déroutant d’Ambre que l’intrusion de l’informatique rend plus complexe encore.

7) Le Sang d’Ambre
Avoir à ses trousses un mystérieux ennemi qui tente de vous assassiner à date fixe, voilà qui n’est pas drôle. Etre trahi par son meilleur ami et se retrouver prisonnier d’une grotte de cristal ayant la propriété de vous priver de vos pouvoirs : rude coup pour le moral. Devoir sa liberté à une femme qui a juré votre perte et partir ensuite à sa rescousse pour le compte de quelqu’un dont vous avez tout lieu de vous méfier, voilà qui devient très compliqué. Tel est pourtant le lot de Merle Corey. Mages espiègles tapis dans les replis de la réalité, tueurs à gages surgis d’une ruelle obscure, torrents de fleurs jaillis du néant, rien de ce qui est susceptible de mettre en échec ses talents de supermagicien ne lui sera épargné. Décidément, il y a quelque chose de pourri au royaume d’Ambre et de ses ombres. Mais qui exactement ?

8) Le Signe du Chaos
Quand on appartient à l’illustre famille des Princes d’Ambre, tout peut arriver. Par exemple, comme Merle Corey en fait l’expérience à la fin du Sang d’Ambre, se trouver projetédans l’univers d’Alice au Pays des Merveilles. Une situation qui n’est pas forcément désagréable. Mais quand un monstrueux Jabberwock surgit du décor pour se lancer à vos trousses, qu’il est de surcroît rejoint par un Ange Igné de la dernière férocité, vous êtes en droit d’estimer que le Chaos a de drôles de façons de vous faire signe et qu’il est temps de mettre hors d’état de nuire des ennemis qui ont le pouvoir de vous débusquer jusque dans les rêves d’autrui. Encore faut-il les démasquer, démêler le vrai du faux, le traitéde l’allié, dans un monde de plus en plus semblable à un gigantesque palais des glaces.

9) Chevalier des Ombres
Surprise de taille pour Merlin Corey au terme de l’affrontement titanesque qui, à la fin du Signe du Chaos, l’a opposé à Jurt, son demi-frère ennemi : il a reconnu en Masque, le mystérieux sorcier qui l’accable de ses espiègleries depuis le Sang d’Ambre, un être cher à son coeur qu’il croyait définitivement disparu. Est-ce encore un tour de l’incorrigible Jasra ? Merlin n’a pas le temps d’approfondir la question, à peine celui de reprendre son souffle. Projeté dans l’espace déroutant qui s’étend entre les univers-ombres, le voici confronté aux simulacres de tous ceux qui, à un moment ou à un autre, ont foulé la Marelle ou son équivalent "chaotique", le Logrus. D’où proviennent ces simulacres ? Pourquoi cherchent-ils à obtenir de Merlin qu’il prenne parti pour Ambre ou les Cours du Chaos ? Au coeur du gigantesque échiquier où le promènent des forces qui le dépassent, une autre révélation, vertigineuse, attend le fils de Corwin...

10) Prince du Chaos
Être prince d’Ambre n’a jamais été facile. Mais se trouver écartelé entre sa mère, sorcière du Logrus, et son père, champion de la Marelle, relève du cauchemar. Surtout quand on se trouve pris au centre d’une partie d’échec à l’échelle du cosmos, sommé de choisir entre l’Ordre et le Chaos. Tel est pourtant le sort de Merle Corey, devenu héritier putatif du trône du Chaos, mais fidèle défenseur de l’équilibre de l’univers. Parviendra-t-il à préserver cet équilibre - et accessoirement à sauver la dame de ses pensées, dont l’orbite héberge un joyau convoité par toute les puissances en présence ? Réponse dans ce dixième et dernier acte d’un théâtre auprès duquel le drame élisabéthain fait figure d’aimable cour de récréation

Et après ?

Malheureusement, Zelazny est mort avant d’avoir écrit le troisième opus de la saga. Mais pour vous faire une idée de ce qui aurait pu être la suite, allez lire les nouvelles ! Dernièrement John Gregory Bethancour a écrit 3 autres romans qui se déroulent avant ceux de Zelazny. Ils ont fait coulé beaucoup d’encre (les puristes ont crié au scandale !), mais si vous êtes curieux, faites vous une idée par vous même...

Idée générale

"Or, il est écrit que seul un prince d’Ambre a le pouvoir d’évoluer parmi les ombres qu’il commande à sa volonté [...] mais pour l’ombre je dis ceci : il y a l’ombre et la substance. C’est le fondement de toutes choses. De substance il n’y a qu’Ambre, la cité réelle, édifiée sur la Terre réelle et qui contient tout. D’Ombre, il y a une infinité de choses. Toutes les possibilités sont contenues en une ombre du réel. Ambre, par son existence même, a fait naître des reflets dans toutes les directions. Et au delà ? L’Ombre s’étend entre Ambre et le chaos, et toute chose peut arriver à l’intérieur de ces limites. Il n’y a que trois moyens de traverser cette zone, et chacun de ces moyens est difficile. Si l’on est prince ou princesse de sang, on peut franchir les Ombres en changeant à son gré son environnement au fur et à mesure qu’on avance, jusqu’à ce que l’on atteigne exactement la forme désirée. On s’arrête alors. Le monde d’ombre vous appartient. Vous pouvez faire ce que bon vous semble, mis à part les intrusions familiales. J’avais vécu dans de tels lieux pendant des siècles ..." extrait des Neufs Princes d’Ambre

Idée géniale que celle de Zelazny, un monde ou tout est possible, ou notre terre n’est qu’un reflet d’une réalité autre, plus forte, plus vivante, plus fascinante ... Le Cycle des princes d’Ambre et une mine d’or pour toute personne à l’imagination un peu fertile. En fait la saga est double. d’abord il y a le cycle de Corwin (5 premiers volumes), c’est la découverte, la fascination, l’intrigue et le complot ... Puis vient le cycle de Merlin (les 5 autres), le style y est différent, tout comme le personnage principal ... Cela me fait beaucoup penser au journal qu’un joueur aurait écrit d’une campagne d’Ambre. On y voit ses hésitations, ses erreurs ... Et de manière décousu, l’apparition et les actions des autres joueurs (Luke, Jurt entre autre). Il y a aussi la découverte des Cours du Chaos, de la magie, thèmes abordés de manière lointaine et mystérieuse dans le premier opus, mais qui prend ici une dimension toute autre ... J’ai beaucoup aimé le paradoxe entre Ambre et les Cours : Ambre, cité de l’ordre ou vie une famille déchirée et anarchique et les Cours à l’organisation sociale établie et structurée ... (ce qui ne les empêche pas de ce tirer dans les pattes ...). Il parait qu’au départ Zelazny avait en projet d’écrire un volume part prince ou princesse d’Ambre. Il nous aurait raconté la même histoire mais vue sous des jours et des points de vue différents à chaque fois, mais il c’est attaché au personnage de Corwin et a décidé de continuer la saga avec lui ... On ne s’en plaindra pas ! Zelazny aurait écrit certains des passages des livres sous l’emprise de la drogue, en pleine hallucination, ce qui expliquerait ces disgressions parfois étranges, mais on ne le blamera pas, d’autres l’on fait avant lui (je pense par exemple à Philip K Dick) et que de son imagination est éclos un univers si fascinant et captivant est en soit une bonne réussite. On ne peut que lire et relire cette oeuvre, on y trouve à chaque fois des détails, des indices nouveaux. et qu’il soit mort avant d’avoir achevé sa création est triste, mais cela nous laisse un univers ouvert, ou les questions, les suppositions et les hypothéses vont bon train. Nous permettant ainsi d’errer pendant des heures dans ce monde merveilleux grâce au jeu de rôle ...


  [1 commentaire] [Masquer les commentaires]

 chacha, le 31-03-09 à 13:46
j'ai lu les 9 princes d'ambre et c'est vraiment le meilleur roman de tout les temps et bethancour est revenu avan k sa se passe avec le père de corwin: obéron qui n'avait pas assez été développé patr zelazny. et donc c'est super lisez les et votre vie sera plus belle!!

[1]